Err

Une période bien particulière...

2020-2021

Quelle histoire !

Ces quelques mois d’épidémie auront marqué ce début de décennie…

S’il fallait résumer cet épisode, je pense qu’il faudrait juste dire qu’il a mis en exergue tous les disfonctionnements de nos sociétés modernes, toutes les faiblesses de nos contemporains, toutes les erreurs et les excès accumulés durant les années passées.

En profiterons-nous pour essayer de changer ce qui ne fonctionne pas ? Ou bien, continuerons-nous à nous enfoncer dans un monde de plus en plus matérialiste, court-termiste et individualiste ?

En tant que chef d’entreprise, deux choix s’offrent à moi face à une telle crise (qui a, bien entendu, impacté fortement mon activité) : Me désespérer et baisser les bras ou profiter de ce bouleversement pour rebondir, chercher de nouvelles solutions et repartir, renouvelé et combatif !

Vous vous doutez, j’imagine, que c’est vers cette deuxième option que je vais diriger mes pas et mes efforts !

Opter pour une vision nouvelle, s’obliger à tout remettre à plat… et continuer, malgré tout, à suivre la ligne directrice qui m’a fait choisir ce métier, il y a maintenant 29 ans.

Une ligne directrice qui combine les désirs de rendre plus beau ce petit coin de Roussillon dont j’ai la charge, d’offrir à mes clients les vins exprimant au mieux ce terroir, ce climat, ce pays, de proposer, le temps d’une visite, d’une dégustation, d’un concert un petit moment hors du temps… et enfin, de toujours privilégier l’humain.

Rédigé le  3 mai 2021 18:23  -  Lien permanent

Commentaires

Aucun commentaire pour cet article.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.
Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.
Votre commentaire
Votre nom *
Votre Email *
URL de votre site
 

L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération.

La consommation de boissons alcoolisées pendant la grossesse, même en faible quantité, peut avoir des conséquences graves sur la santé de l’enfant.

Vendre ou offrir à des mineurs de moins de dix-huit ans des boissons alcoolisées est interdit.